P E R O U

Pôle d’explorations des recherches urbaines

Thème : Structure

Mode d’actions

  • Faire la ville avant la ville
  • Fédérer les acteurs
  • Lire le territoire
  • Ouvrir de nouveaux espaces de parole
  • Susciter des méthodes alternatives d’urbanisme
  • Transformer / Requalifier

Le P E R O U – Pôle d’Exploration des Ressources Urbaines est conçu comme un laboratoire de recherche-action sur la ville hostile. Constitué de chercheurs, d’artistes et d’architectes, ses actions s’articulent autour de la notion d’hospitalité notamment en collaboration avec des personnes en situation précaire. « Construire la sortie du bidonville» en Essonne, transformer l’ancien Tri- Postal d’Avignon en centre culturel habité par des sans- abri, concevoir des havres en Nord Pas-de-Calais, lancer un concours d’architecture en collaboration avec un collectif de sans-abris, etc. : autant d’initiatives à portée politique et assumée comme telle. Le P E R O U « se veut être un outil au service de la multitude d’indésirables, communément comptabilisés comme cas sociaux voire ethniques, mais jamais considérés comme habitants à part entière » (d’après son manifeste).

La Paris de l’hospitalité, une fabrique d’utopie © PEROU

Focus

Le « Paris de l’hospitalité »

À la consultation internationale engagée autour du « Grand Paris » par le Président Nicolas Sarkozy, auprès d’une dizaine d’architectes et d’urbanistes, le P E R O U a opposé une « Consultation internationale pour la création d’un centre d’hébergement nomade dans Paris intra-muros, en soutien de l’action des Enfants du Canal ». Depuis mai 2012, des ateliers de conception sont mis en place avec les résidents des centres d’hébergement des Enfants du Canal afin de rédiger le cahier des charges de la consultation publié en avril 2013. Une campagne d’affichage dans les rues de Paris a rendu publics les chiffres des politiques d’hostilité et affirme : « L’hospitalité reste à faire ». En octobre 2014, à la suite d’un appel à projets, un jury constitué pour moitié d’anciens sans-abris a sélectionné dix projets de jeunes architectes et concepteurs qui feront l’objet d’une présentation au Pavillon de l’Arsenal, puis d’une publication adressée aux acteurs publics en charge de la politique de la ville.

Pourquoi on en parle ?

Le P E R O U expérimente de nouvelles tactiques urbaines (nécessitant le renouvellement des techniques comme des imaginaires), afin de fabriquer l’hospitalité tout contre la ville hostile ». En plus d’être porté par des équipes pluridisciplinaires, chaque projet est conçu en partenariat avec des acteurs de la ville ou de l’action sociale (par exemple : la Fondation Abbé Pierre, le Plan Urbanisme Construction et Architecture et le Conseil général de l’Essonne dans le cas de la recherche-action autour des Roms). Il concourt au décloisonnement de champs disciplinaires et professionnels, en introduisant une dimension artistique à l’action sociale.