Soukmachines

Requalification par l’usage de lieux atypiques

Thème : Structure

Mode d’actions

  • Faire la ville avant la ville
  • Fédérer les acteurs
  • Lire le territoire
  • Ouvrir de nouveaux espaces de parole
  • Susciter des méthodes alternatives d’urbanisme
  • Transformer / Requalifier

Soukmachines est une association co-créée par Yoann-Till Dimet (actuel directeur artistique) en 2005, qui favorise les échanges artistiques et promeut les artistes émergents au moyen d’événements pluridisciplinaires incluant concerts, projections, mapping, danse, exposition, théâtre… Le collectif investit différents lieux découverts au fil des rencontres tels que La Fonderie à Bagnolet, Le Labo Suzy à Montreuil, Le 6b à Saint-Denis, ou encore La Gare aux Gorilles et La Miroiterie à Paris. Squats artistiques, lieux intermédiaires, péniche ou encore métro, le collectif développe des projets dans des espaces urbains atypiques. Depuis 2015, Soukmachines a fait évoluer son projet vers l’occupation temporaire de lieux en friche en devenant le gestionnaire du Pavillon du Dr Pierre à Nanterre. Elle se positionne comme partenaire privilégié des collectivités territoriales, des propriétaires fonciers et des habitants. En créant les conditions d’accueil pour des résidences d’artistes et des entrepreneurs innovants, Soukmachines développe une nébuleuse attractive à l’échelle du territoire. L’équipe aux compétences professionnelles variées (administration, architecture, graphisme, communication, production…) est reconnue pour son expertise dans la gestion de lieux et d’événements culturels.

Le Pavillon du Dr Pierre © Pauline Semo
Le Pavillon du Dr Pierre © Pauline Semo

Focus

Le Pavillon du Dr Pierre

Entre mars et octobre 2015, Soukmachines a été invité par ETIC et la SEMNA à investir le Pavillon du Dr Pierre, situé au 4 rue Becquet à Nanterre. Afin d’occuper le site et d’y développer des activités culturelles, une convention d’occupation précaire tripartite a été signée. Un grand chantier bénévole a permis de remettre le lieu en état et d’aménager des ateliers pour accueillir des artistes. Plus de 50 résidents (harpiste, designeuses culinaires, architectes, plasticiens…) ont pu travailler dans ce lieu, parfois en écho avec leur contexte de création. Des événements pluridisciplinaires ont été organisés, ainsi que des portes ouvertes, des tablées artistiques : « Les Bouffes Mondaines » ou encore des initiations aux pratiques artistiques ouvertes à tous.

Pourquoi on en parle ?

En investissant de manière temporaire des lieux vacants, Soukmachines contribue à requalifier des espaces urbains délaissés. La sous-occupation du patrimoine industriel laisse la place à des propositions artistiques produites et diffusées in situ. Son action permet de sécuriser des lieux par l’occupation mais aussi de leur redonner vie par de nouveaux usages. Soukmachines devient un nouvel interlocuteur d’acteurs territoriaux à la recherche de porteurs de projets pour transformer le tissu urbain local en espace de création attractif.