Les Pas Perdus

Groupe artistique in situ

Thème : Artiste

Mode d’actions

  • Faire la ville avant la ville
  • Fédérer les acteurs
  • Lire le territoire
  • Ouvrir de nouveaux espaces de parole
  • Susciter des méthodes alternatives d’urbanisme
  • Transformer / Requalifier

Les Pas Perdus est un groupe artistique pluridisciplinaire regroupant trois artistes. Il conçoit ses œuvres-aménagements en construisant des sculptures praticables, des micro-architectures in situ, avec et pour les habitants des lieux. Les trois artistes se définissent par un goût certain du bricolage et de l’improvisation, faisant une large place à l’inspiration spécifique des lieux traversés et des personnes rencontrées. Leurs créations répondent à la fois à un enjeu urbain pratique et à une certaine idée de la création partagée, ancrée dans l’ordinaire comme source de poésie. Le collectif co-gère depuis dix ans un lieu de production pluridisciplinaire, « Le Comptoir de la Victorine », à Marseille.

 Zone d'anniversaire concerté, Bordeaux, 2014 © Les Pas Perdus
Zone d’anniversaire concerté, Bordeaux, 2014
© Les Pas Perdus

Focus

Zone d’Anniversaire Concerte

Le groupe artistique met en place à Bordeaux une ZAC à sa façon : les trois lettres signifient ici « Zone d’Anniversaire Concerté », une installation pour l’espace public, présentée entre le 9 et le 28 septembre 2014. Il s’agit d’une installation participative qui évolue au gré des visites qu’elle reçoit. Ce chantier poétique en perpétuelle mutation récolte les récits et projections des passants dans différents dispositifs (studio photos, cabine d’enregistrement, etc.), et en rend compte dans la forme et l’esthétique de la construction et dans la transformation sur le vif (réalisation de peintures ex-voto). Les Pas Perdus est invité en résidence pendant trois ans par le programme participatif de réhabilitation du centre ville de Bordeaux (« Bordeaux [Re]Centres », 2013/2016) et la Biennale d’architecture « Agora»).

Pourquoi on en parle ?

Les Pas Perdus est aujourd’hui appelé, de par son expérience de lieu culturel urbain à Marseille, à prendre part avec des architectes et des urbanistes à la rénovation du centre ville de Bordeaux. Ainsi, les artistes sortent des réseaux traditionnels de la production artistique et offre un appui aux urbanistes pour penser la ville, pour saisir la parole habitant, pour communiquer le projet urbain, pour imaginer un programme plus proche des désirs spécifiques des sites et de ceux qui les vivent.