Les Envies Rhônements

Biennale art et environnement

Thème : Évènement

Mode d’actions

  • Faire la ville avant la ville
  • Fédérer les acteurs
  • Lire le territoire
  • Ouvrir de nouveaux espaces de parole
  • Susciter des méthodes alternatives d’urbanisme
  • Transformer / Requalifier

Né en 1997 d’une commande de la région PACA sur le thème « Paysage, patrimoine et création », le festival a ensuite fédéré autour de lui un riche réseau de partenaires, pour s’étendre dans plusieurs sites du Delta du Rhône, à la croisée de la culture, de l’art et de l’environnement. Créations in situ et résidences d’artistes sont accueillies durant le festival : installations, spectacles vivants en espaces naturels, randonnées artistiques, performances réalisées par un tandem artiste/scientifique, des cabarets/conférences et ateliers avec la population. La présence des installations plastiques dans le paysage outrepasse désormais le seul cadre du festival (de quelques mois à plusieurs années). De 1999 à 2003, « Les Envies-Rhônements » s’intègrent à un contrat de ville, pour un travail autour de l’art et de l’environnement. En 2004, est signée entre les partenaires de la biennale, une « Charte d’objectifs », dont la mission est de « décloisonner les pratiques, les disciplines, les publics, les territoires et les mentalités ». Le Citron Jaune bâtit aussi une saison culturelle à l’année (sorties d’ateliers, événements annuels « Les Mercredis du Port » en juillet, « Carrément à l’Ouest » en octobre, etc.).

L’insomnante © Vincent Beaume
L’insomnante
© Vincent Beaume

Focus

Édition 2013 du festival

Parmis les créations proposées, les artistes de Tricyclique Dol et des élèves de BTS CRSA (conception et réalisation des systèmes automatisés), ont réalisé une installation plastique pérenne. Une « machine à geyser », s’active au passage de visiteurs sur un pont de bois et s’intègre désormais dans le nouveau chemin « Homme et Nature », sur le site des Marais du Vigueirat.
En filigrane de l’édition 2013, le thème « Zone d’Expression de la Crue » a été choisi dans le cadre du volet inondation du Plan Rhône (financé par les fonds européens FEDER, l’Etat, la Compagnie nationale du Rhône, la Région PACA, la Région Languedoc-Roussillon, les communes de Fourques et d’Arles, etc.).

Pourquoi on en parle ?

Les pratiques et propositions artistiques déployées dans un contexte d’espace naturel sensible offrent une caisse de résonance aux préoccupations contemporaines et un nouveau terrain de création aux artistes. Par le festival « Les Envies-Rhônements », le Citron Jaune cherche à véhiculer une image contemporaine de la Camargue, loin de clichés et lieux communs, et l’amène à tisser des partenariats et fédérer des acteurs de territoire, aux enjeux parfois éloignés. Parmi eux, les offices de tourisme, que la démarche interpelle, ou encore des associations de protection de l’environnement, agriculteurs, etc.