Effervescences

Cap sur la Capitale Européenne de la Culture

Thème : Dispositif

Mode d’actions

  • Faire la ville avant la ville
  • Fédérer les acteurs
  • Lire le territoire
  • Ouvrir de nouveaux espaces de parole
  • Susciter des méthodes alternatives d’urbanisme
  • Transformer / Requalifier

Candidate au titre de Capitale Européenne de la Culture 2028, la Ville de Clermont-Ferrand lance en octobre 2017 Effervescences, une programmation culturelle répartie dans toute l’agglomération. L’enjeu du dispositif est d’identifier les potentiels du territoire qui seront à même d’alimenter la candidature future. Installations monumentales, performances, jeux exploratoires, rendez-vous secrets (dans des chapelles, cours intérieures, friches, caves, hôtels de luxe, boulangeries…), concerts, couchers de soleil, banquets collectifs et ateliers de réflexion animent les vingt-et-une communes de la métropole pendant quatre années. Dans le cadre de cette démarche collective, des artistes complices infiltrent les quartiers de la ville et en font émerger matière à réflexion et au dialogue, une « communauté d’habitants et de commerçants effervescents » se forme autour d’un réseau d’implication dans le projet culturel et la « génération 2028 » (enfants clermontois d’aujourd’hui, citoyens de demain) est particulièrement sollicitée. La revue Effervescente parcourt les initiatives naissantes tandis qu’une radio itinérante sonde en direct l’atmosphère des rues. Ensemble, les intéressés travaillent au « faire culture » à Clermont-Ferrand et bâtissent les fondations de la candidature de la Métropole. Le dossier de candidature sera déposé en 2021-2022. La ville française désignée en 2023 portera le titre en 2028 aux côtés d’une ville de République Tchèque.

Temps fort Hospitalité  © Effervescences

Focus

Les Explorations

Dans la continuité de l'Université Nomade et des Ateliers Effervescents, la Ville de Clermont-Ferrand fait appel à des équipes artistiques proposant des ateliers participatifs sur le territoire. Les Explorations ancrent des temps de prospective collective, dont le format s’adapte au sujet retenu : tables ouvertes dans des espaces urbains du quotidien, ateliers d’écriture et marches documentaires en sont des exemples. En collaboration avec des acteurs et habitants, des artistes sont invités à s’approprier des thématiques locales singulières (la rivière Allier, la vigne, le volcanisme...), afin d’en révéler les joyaux, porteurs de sens. Le collectif des Saprophytes, de même que Pixel [13] et l’Agence de Géographie Affective, figurent parmi les compagnons d’Effervescences. La matière parcourue à l’occasion des ateliers qui rythment ces temps de création, est requise pour alimenter la rédaction de la candidature au titre de Capitale Européenne de la Culture 2028.

Pourquoi on en parle ?

Le dispositif Effervescences est initié et porté par le maire de Clermont-Ferrand, ancien adjoint municipal à la culture, et soutenu par un mécénat conséquent. Ce contexte politique favorable à la mise en œuvre d’une scène culturelle sert de levier à la candidature au label culturel européen. Par ailleurs, Effervescences tire sa force dans l’embarquement des clermontois dans un projet culturel collectif, avant-même toute certitude que celui-ci pourra avoir lieu. En outre, cette programmation artistique et culturelle est soutenue par un mécénat local. En 2019, des acteurs commencent à former une communauté de projets, la participation citoyenne éprouve différents formats, des usages culturels se dégagent : les contenus de la rédaction de la candidature émergent par la pratique. Une étape fondamentale reste à inventer : architecturer les produits de cette recherche en acte et en tirer les fondations de cette ambitieuse candidature au titre de Capitale Européenne de la Culture.