Dispositif de soutien aux initiatives d’urbanisme transitoire

Aménagement durable et innovation urbaine

Thème : Dispositif

Mode d’actions

  • Faire la ville avant la ville
  • Fédérer les acteurs
  • Lire le territoire
  • Ouvrir de nouveaux espaces de parole
  • Susciter des méthodes alternatives d’urbanisme
  • Transformer / Requalifier

Une initiative rédigée en collaboration avec Élodie Dubocage, étudiante du Master 2 Projets Culturels dans l’Espace Public (Université Paris 1-Panthéon Sorbonne).

Afin de favoriser les actions permettant de transformer le temps long de l’aménagement urbain en un temps vivant et fertile, la Région Île-de-France propose via un appel à manifestation d’intérêt de « soutien aux initiatives d’urbanisme transitoire », d’aider des démarches d’innovation urbaine tournées vers l’urbanisme temporaire. À raison de deux sessions par an, le projet est doté de 10 millions d’euros sur 6 ans.
Ce champ de l’aménagement vise à optimiser les temps de latence des projets et permet de préfigurer des usages futurs ou de réactiver des espaces figés dans l’attente de leur transformation, redonnant ainsi de la valeur à des lieux délaissés.
Il s’agit d’accélérer le processus de réalisation de projets d’aménagements, d’en favoriser l’appropriation sociale et d’optimiser l’usage du foncier disponible, dans l’espace et dans le temps redonnant ainsi de la valeur à des lieux délaissés. Ce dispositif s’adresse aux communes et aménageurs ainsi qu’aux associations œuvrant dans le champ économique.
Parmi les 9 lauréats de la première session, se trouvent par exemple :
-L’aménagement de l’axe Seine et préfiguration des premiers aménagements à Ris Orangis ;
-Occupations temporaires dans la ZAC du fort d’Aubervilliers ;
-projet d’éco-paturage sur le site du futur agroquartier à Rungis ;

La petite ceinture ©Angela Bolis

Focus

Chantiers participatifs sur la Petite Ceinture

Parmi les 9 premiers lauréats désignés par la Région, le projet porté par la Mairie de Paris s'inscrit dans le plan-programme de la Petite Ceinture.
Sur le secteur Est, 3 chantiers participatifs seront animés par une équipe pluridisciplinaire de co-concepteurs et constructeurs : des collectifs d'architecture ou ateliers comme Ya+K et AP5 notamment.
Les équipes désignées s'engagent dans une pratique urbaine et architecturale transversale et participative.
L'ensemble du projet est conçu pour valoriser et préserver la Petite Ceinture comme élément de respiration urbaine, et vise à encourager sa réappropriation par les habitants et a été doté d'une aide de 200 000€ du Conseil Régional d'Ile de France.

Pourquoi on en parle ?

Le dispositif de “soutien aux initiatives d’urbanisme transitoire” encourage et valorise des pratiques et méthodologies innovantes dans le champ de l’aménagement urbain.
Les projets soutenus encouragent les acteurs de l’aménagement à réfléchir à des temporalités nouvelles et à prendre conscience des potentialités de leur territoire via l’émergence, l’expérimentation urbaine et architecturale, la préfiguration ou l’activation d’espaces publics, l’occupation artistique et culturelle éphémère, l’expérimentation de nouveaux usages, l’animation et l’activation de chantier, les actions de participation citoyenne …