Le Bureau d’Innovation Territoriale

Opérations de concertation bigarrées

Thème : Artiste

Mode d’actions

  • Faire la ville avant la ville
  • Fédérer les acteurs
  • Lire le territoire
  • Ouvrir de nouveaux espaces de parole
  • Susciter des méthodes alternatives d’urbanisme
  • Transformer / Requalifier

Dans le cadre de la réalisation de son Plan Local d’Urbanisme intercommunal (PLUi), la communauté de communes Mayenne Communauté fait appel au Bureau d’Innovation Territoriale, créé par à la Cie Mycélium (anciennement Cie Ces dames disent) installée à Alençon. L’équipe se compose d’un urbaniste également écologue et comédien, d’une comédienne et d’un régisseur. Elle propose des formes de concertation spectaculaire. Les dispositifs qu’elle met au point interpellent les usagers d’un territoire par le biais de l’humour ou du saugrenu. Entre septembre 2017 et octobre 2018, de la phase de diagnostic à celle du règlement du PLUi, trois formes d’intervention sont mises au point : l’enregistreur de vol de territoire, la maison gonflée et les vraies-fausses conférences. Chacune de ces installations in situ recourt au détournement de situation, à l’auto-dérision voire à l’absurde. Elles mobilisent l’attention du spectateur, l’amènent à entrer dans la démarche de projet puis à exprimer son point de vue. Recensant et synthétisant les échanges, récits et débats ayant lieu à l’occasion de ces interventions publiques, le Bureau d’Innovation Territoriale fait équipe avec Mayenne Communauté dans le but d’élaborer pour 2019, un PLUi sur la base d’échanges avec la population qu’il concerne.

Installation L’enregistreur de vol de territoire © Bureau d’Innovation Territoriale

Focus

Les vraies-fausses conférences d'urbanisme : l'avenir de nos paysages

En 2018, le Bureau d’Innovation Territoriale accompagné de la vraie-fausse Mission Paysages de l'UNESCO, élabore les vraies-fausses conférences d'urbanisme avec Mayenne Communauté. L’objectif de ces rendez-vous publics est de stimuler les réactions des usagers du secteur à propos de ses évolutions passées et à venir. En ce sens, des photographies anciennes de leur environnement leur sont présentées, enrichies de composants imaginaires futuristes sous la forme de photomontages. Au dos de l’image, les habitants sont invités à exprimer les questions qu’ils se posent à l’égard de ces futurs possibles, à réagir sur les éléments à conserver, à modifier ou à introduire dans leurs paysages de vie de demain. Sur la base de cette récolte, le Bureau d’Innovation Territoriale élabore des cartes postales du futur, qu’il présente à l’occasion des vraies-fausses conférences programmées dans les communes de l’intercommunalité. Usant d’humour et d’auto-dérision devant les élus et citoyens présents, ces réunions performées constituent un support d’analyse et de questionnement collectif sur le devenir du territoire. Les idées débattues sont recensées et transmises à Mayenne Communauté en vue d’alimenter la construction du règlement du PLUi.

Pourquoi on en parle ?

Le travail initié par les trois professionnels que rassemble le Bureau d’Innovation Territoriale se positionne à l’endroit-même où la comédie galvanise l’opérationnel, où la rencontre du monde du clown et de celui de l’urbanisme mène vers un genre participatif nouveau, où habitants et élus se laissent saisir par le rire et adoptent une envie de discussion. Le collectif s’insère dans l’élaboration en cours du PLUi de Mayenne Communauté et n’aurait pas eu l’occasion de ce travail sans l’ouverture et la confiance des élus et des techniciens. Il joue d’un décalage avec le réel pour soulever des questions, éveiller le récit d’histoires de vie et le débat sur celles à venir. Pour l’équipe, chaque mission est l’occasion de s’adresser à de nouveaux publics et de leur rendre accessibles les réflexions qu’inspire l’aménagement territorial.