[Monument en Partage]

Projet d’accompagnement artistique de l’îlot du marché de La Courneuve

Thème : Projet

Mode d’actions

  • Faire la ville avant la ville
  • Fédérer les acteurs
  • Lire le territoire
  • Ouvrir de nouveaux espaces de parole
  • Susciter des méthodes alternatives d’urbanisme
  • Transformer / Requalifier

[Monument en Partage] est un projet d’accompagnement artistique du chantier de l’îlot du marché des Quatre-Routes lancé à la suite d’un appel d’offre de la SEM Plaine Commune Développement fin 2015. L’opération d’aménagement prévoit la recomposition de l’îlot avec la création d’une place publique (agence OCTA Paysagistes), la conception d’une nouvelle halle et un programme de logements et de commerces (agence Béal & Blanckaert).
Dans [Monument en Partage] la Maison des Jonglages, le collectif Protocole, Hélène Motteau (photographe et vidéaste) et double-M atelier déploient entre 2016 et 2018 une programmation d’interventions artistiques participatives sur le quartier afin d’encourager l’appropriation du chantier et de la transition urbaine par les habitants.
Il se construit alors un récit commun, grâce aux « rumeurs » et apparitions d’Hommes muets à tête de cheval. Ces derniers, inspirés du mythe de Saint-Lucien, fondateur de La Courneuve, symbolisent par l’arrivée d’une communauté nouvelle, les changements du quartier.
Improvisations jonglées, portraits photos ou vidéos, ateliers de cartographies sensibles, scénographie urbaine et transformation d’une caravane en Boîte noire de mémoire du quartier, rythment, en 7 actes, les temps de présence sur le territoire.
À ce jour, l’un des espaces de convivialité de la future place du marché a été dessiné et accueillera à terme la Boîte noire du projet. La deuxième année de présence sur le territoire sera l’occasion de questionner les usages et la gestion de cet espace à terme.

Monument en Partage, 2016 © Hélène Motteau

Focus

Pose inaugurale de la première pierre (Acte 1)

Le 10 novembre 2016 s’est tenue la pose de la première pierre sur le chantier (acte 1). D’une exposition de portraits d’habitants dans le marché provisoire a démarré une déambulation improvisée, ponctuée par des musiciens. Les participants, équipés de perches lumineuses et de récits glanés par les artistes, ont été amenés à pénétrer dans l’enceinte du chantier pour une performance jonglée intégrant la pose de la première pierre.

Pourquoi on en parle ?

À l’initiative de Plaine Commune et de la ville de La Courneuve, [Monument en Partage] pose la question centrale de l’appropriation des projets urbains à travers l’accompagnement culturel.
La fabrication de lieux, rumeurs et personnages attire l’attention des habitants et usagers, interroge et ponctue le temps du chantier de moments artistique et festifs, inattendus et fédérateurs, dans un quartier en profonde mutation.
Cependant, à l’issue d’une première année d’expérimentations sur le quartier, si les interventions artistiques créent un décalage dans le quotidien des habitants et ouvrent des espaces d’expression, il est encore difficile de connaitre avec précision l’impact de ces actions sur le projet urbain ou son appropriation future.