L’Hôtel Pasteur

Un Hôtel à projets au coeur de Rennes

Thème : Lieu

Mode d’actions

  • Faire la ville avant la ville
  • Fédérer les acteurs
  • Lire le territoire
  • Ouvrir de nouveaux espaces de parole
  • Susciter des méthodes alternatives d’urbanisme
  • Transformer / Requalifier

Une initiative rédigée en collaboration avec Léna Ollivier, étudiante du Master 2 Projets Culturels dans l’Espace Public (Université Paris 1-Panthéon Sorbonne).

Situé en plein cœur de Rennes, dans l’ancienne faculté dentaire, l’Hôtel Pasteur est un lieu d’expérimentation : un laboratoire d’idées. Lancée en 2013 par la Ville de Rennes avec l’impulsion de l’Université Foraine, dispositif d’activation initié par Patrick Bouchain, cette expérience réuni des activités et usages individuels afin de créer du commun. Depuis 2016, c’est sous l’appellation « d’Hôtel à Projets » que le bâtiment accueille temporairement divers projets éphémères ou émergents économiques, artistiques ou sociaux, ayant besoin d’un espace de travail et de réflexion.
Le lieu a par exemple accueilli des associations de street art, ou encore, en 2016 l’association « La Belle Déchette » proposant des ateliers de réemploi, des collectes d’objets, des causeries ou encore un magasin éphémère.
Le projet est piloté par la SPLA Territoires Publics, qui accompagne Rennes Métropole dans ses projets de développement urbain. Son travail repose sur ces deux axes : la création d’un nouveau groupe scolaire à l’horizon 2019 et la maintenance du lieu.
 Sophie Ricard, architecte, anime et gère l’occupation temporaire pour l’inscrire dans le fil de la réhabilitation du bâtiment. Sa présence au quotidien fait partie intégrante du concept et permet de construire le projet en « vivant le lieu » collectivement.

Atelier par la Compagnie Le Syndrome à Bascule, Septembre 2014 © Anne-Sophie Guillaume

Focus

Sophie Ricard, au-delà du rôle de l'architecte

Tête pensante du projet et actrice au quotidien, l'architecte Sophie Ricard est attachée aux valeurs défendues par Patrick Bouchain à travers l'Université foraine ou la permanence architecturale. Elle s'engage dans une architecture où les usages, les besoins et les savoirs faire de chacun participent à la construction du projet.
Au-delà du cadre attendu du rôle d’architecte, Sophie Ricard s'implique au jour le jour sur le terrain pour construire un projet par l'énergie commune rendue possible par la capacité d'agir de chaque individu.

Pourquoi on en parle ?

L’Hôtel Pasteur, montre qu’il est aujourd’hui possible de mettre en place un projet expérimental de réhabilitation et non défini au préalable. Par l’usage temporaire des lieux vacants, la transformation du bâtiment s’adapte progressivement afin de répondre à terme aux besoins exprimés.
L’appropriation quotidienne des espaces créée une énergie commune et montre que le pouvoir d’agir de chacun permet de construire du commun.
La culture et la création artistique, dans le cas de l’Hôtel Pasteur et à travers ces initiatives locales, dynamisent un projet urbain ascendant de capacitation citoyenne.