Le Laboratoire Metropolis

Plateforme arts et villes

Thème : Évènement

Mode d’actions

  • Faire la ville avant la ville
  • Fédérer les acteurs
  • Lire le territoire
  • Ouvrir de nouveaux espaces de parole
  • Susciter des méthodes alternatives d’urbanisme
  • Transformer / Requalifier

Née de deux stratégies (utiliser la ville comme scène et expérimenter de nouvelles relations entre arts, culture et ville), « Metropolis » est une manifestation binaire, alternant chaque année à Copenhague, Biennale d’arts urbains et Laboratoire, séminaires professionnels. Plateforme d’échanges internationale, le « Laboratoire » mêle architectes, artistes, urbanistes, programmateurs, paysagistes, sociologues, chercheurs, anthropologues, etc. Chaque édition est focalisée sur un thème, à la croisée des arts et de la ville ; en 2008, le « Laboratoire » a présenté de nouveaux artistes impliqués dans la construction métropolitaine à travers les problématiques des espaces temporaires et l’innovation des espaces urbains ; en 2012, ce sont les architectures instantanées, l’art en tant qu’outil de communication, les jeux urbains, etc. Pour sa 5ème édition, en 2014, la thématique était orientée vers le développement d’un nouvel outil urbain ; la planification culturelle, qui a rassemblé plus de 50 intervenants, entre ateliers, séances plénières, visites de villes et quartiers.

Aeropolis Superkilen © Thomas Seest
Aeropolis Superkilen
© Thomas Seest

Focus

Trevor Davies

Formé à la planification urbaine, Trevor Davies est autodidacte dans le champ culturel et artistique, qu’il n’aura de cesse tout au long de sa carrière de lier aux processus urbains. Fondateur du KIT (Københavns Internationale Teater), au rôle innovant sur la scène artistique contemporaine, il a initié le programme « Metropolis » sur une durée de dix ans. Il a également occupé le poste de secrétaire général du « Festival Aarhus » et de « Copenhague, Capitale Culturelle Européenne » en 1996. Enfin, il est le co-fondateur du Centre Danois pour la Culture et le Développement, qui initie des coopérations internationales.

Pourquoi on en parle ?

En engageant une réflexion de fond à la fois sur le rôle de l’art et de la culture dans le développement urbain, et sur le potentiel croissant de la ville dans la création contemporaine, le « Laboratoire » dépasse la seule logique de développement de la culture et de l’art urbain. Il s’inscrit en amont de la Biennale en l’enrichissant de pistes de programmation, de repérages urbains, d’inspirations croisées, de nouveaux champs d’exploration, qui font de « Metropolis » un événement- clé où s’inventent et se testent de nouvelles stratégies urbaines et artistiques.