Espace Temporaire Numérique et Artistique

Arts, numérique et travaux publics

Thème : Projet

Mode d’actions

  • Faire la ville avant la ville
  • Fédérer les acteurs
  • Lire le territoire
  • Ouvrir de nouveaux espaces de parole
  • Susciter des méthodes alternatives d’urbanisme
  • Transformer / Requalifier

En 2014, Vinci Autoroute prépare le chantier d’élargissement de l’A10 dans le sud de Tours. L’ouverture d’une troisième voie, sur une portion d’autoroute qui traverse une aire métropolitaine, nécessite un effort de séduction des élus locaux. Pendant les quatre ans de travaux, il s’agit de cultiver une vision positive du chantier sur le territoire qu’il traverse. Associant à l’initiative deux acteurs locaux, Mode d’Emploi (association soutenant la création contemporaine en Région Centre-Val de Loire) et Palo Altours (startup dans le domaine des technologies numériques), un appel à projets est lancé. Les artistes et professionnels tourangeaux du numérique sont invités à imaginer comment mettre en relation les acteurs concernés par le chantier. Quatre projets artistiques et deux formats numériques sont retenus. Entre 2014 et 2018, le chantier autoroutier devient le support d’expressions artistiques et numériques. Ma Zhong Yi travaille des paysages imaginaires de l’autoroute à la peinture, Nikolas Chasser Skilbeck ébauche une analogie entre création artistique et chantier par la vidéo. Le collectif OBO propose une reconstitution du chantier en réalité virtuelle, à la différence de Florent Lamouroux qui en fabrique une reproduction concrète exposée dans des lieux dédiés à l’exposition artistique. Guillaume Le Baube, quant à lui, photographie les acteurs du chantier. L’application mobile Tourago promeut des pratiques de bonne conduite autoroutière. Enfin, un container d’exposition itinérant suit l’avancée d’ETNA.

Chantier d’élargissement de l’A10 – Série Workers © Guillaume Le Baube

Focus

Exposition Quel chantier !

L’exposition Quel chantier ! prend place au Musée des Beaux Arts de Tours en mars 2018. Elle retrace l’ensemble du travail effectué dans le cadre du dispositif ETNA et réunit les travaux des six lauréats. Le film Composition A10 est projeté sur la façade du musée le soir de l’ouverture de l’exposition. La série photographique WORK.ERS est révélée dans la salle d'exposition temporaire du musée. Dans le jardin du musée sont exposées les peintures de la série Ride on the Highway aux côtés du container itinérant d’ETNA. Le travail sur La 4e Voie est présenté à l'intérieur du musée. Les applications Vagabondage numérique (réalité virtuelle) et Tourago (conduite autoroutière) sont proposées à l'expérimentation. Les élus sont conviés au même titre que les entreprises du chantier, les habitants, étudiants, enseignants, et curieux ayant contribué à l’aventure collective.

Pourquoi on en parle ?

Si Vinci Autoroute avait pour objectif initial de mener le chantier nécessaire à l’élargissement autoroutier sur quatre ans en apprivoisant les élus locaux par la dimension créative qu’il lui confère, le projet ETNA a, dans certains cas, révélé plus de richesses qu’il ne lui en était attendu. Il a notamment insufflé des formes de coopérations qui perdurent pour certaines au-delà des quatre ans de chantier. Nikolas Chasser Skilbeck explore avec des collégiens et enseignants du collège de Cormery les manières dont la vidéo transforme le regard que l’on porte sur un site (ici, un chantier autoroutier). Florent Lamouroux sollicite la participation d’internautes pour la conception de sa 4e Voie sur jeu vidéo et fait appel aux entreprises du chantier pour sa construction. Ma Zhong Yi enfin fait évoluer un cheval au galop sur cent cinq panneaux le long de la portion d’autoroute, attirant l’attention de l’automobiliste sur sa vitesse de course et sur les abords paysagers. Certains des lauréats de l’appel à projets ne se sont pas contentés d’une mise en visibilité positive du chantier autoroutier. Ils l’ont mobilisé comme objet d’étude et de création, voire comme levier de coopérations locales. Enfin, ETNA fait des petits, qui ne tardent pas à fructifier. En octobre 2018, la Métropole, l’ATU-Agence d’Urbanisme de Tours Métropole et VINCI Autoroutes ont ensemble lancé une prospective sur l’autoroute dans la métropole en 2030.