24h Chrono

Expédition du Grand Paris sur le thème de la mobilite

Thème : Évènement

Mode d’actions

  • Faire la ville avant la ville
  • Fédérer les acteurs
  • Lire le territoire
  • Ouvrir de nouveaux espaces de parole
  • Susciter des méthodes alternatives d’urbanisme
  • Transformer / Requalifier

« 24h Chrono », recherche-action sur la mobilité au sein de la métropole parisienne a été initiée par la Direction générale des patrimoines du ministère de la Culture et la Cité de l’Architecture. Pendant 24 heures, huit équipes d’architectes, d’artistes et des chercheurs, se sont répartis sur huit sites stratégiques du Grand Paris (Roissy, Saclay, La Défense, etc. ). Chacune a proposé des expériences autonomes (expositions, installations, aménagements spontanés, actions artistiques, etc.) autour du motif de la mobilité. Le public a été invité, entre le 31 mai et le 1er juin 2013, à un parcours continu entre ces sites en expérimentant à l’échelle 1 le déplacement plurimodal dans la métropole.

Parcours 24h Chrono, Le Grand Paris © AP5
Parcours 24h Chrono, Le Grand Paris
© AP5

Focus

Chrono cartographies, par l’AP5

L’agence d’architecture et d’urbanisme AP5 (« Palmarès Jeunes Urbanistes » 2005), a coordonné l’emploi du temps de « 24h Chrono » et a traduit l’expérience en chrono- cartographies : en s’appuyant sur les lieux traversés par les parcours, les temporalités des manifestations, les modes de déplacement employés. Celles-ci renseignent le potentiel de mobilité du Grand Paris et la nécessaire invention et liberté de mouvement dans la grande ville.

Pourquoi on en parle ?

Constitué d’abord comme un projet de recherche, cette initiative mêle des acteurs de l’architecture et du paysage (écoles d’architecture, Studio Muoto Architectes, Agence AWP, Bazar Urbain, Agence Taktyk, etc.), de la recherche (laboratoires divers : IPRAUS, LRA, CRESSON, AMUP, etc.) et de la création artistique (Ici-même Paris). Il propose un parcours urbain « éditorialisé » suivant une approche dramaturgique. L’expression active de la recherche prend la forme d’une création contemporaine, qui utilise des modalités artistiques vivantes, visuelles, virtuelles et plastiques, et situe l’expérience à l’échelle du Grand Paris. La proposition mixe transmissions de connaissance (expositions, conférences sur site) et logiques sensibles, des expériences vécues de la « navigation ». Rajoutons que grâce au travail d’ensemblier mené par l’Agence AP5, cette deuxième dimension (proprement mobile)a été rendu palpable par des outils graphiques faisant apparaître les différentes logiques possibles de déplacement dans le temps et l’espace au cours de ces 24 heures.